?

Log in

Mes tweets

Tags:

Mes tweets

Tags:

Mes tweets

Tags:

La vie tel une rose

Et voici un poème dont les vers ne sont pas parfaits notamment sur le mètre qui n'est pas toujours bien respecté. Je crois qu'à l'époque, nous étudions en français (au collège) la structure des poèmes et je m'étais essayée à l'exercice.

Derrière ses grands yeux d'enfant,
Elle voit la vie délicate
Tel une rose du printemps
Qui s'épanouie avec hâte.

Derrière ses songes innocents,
Repose une peur écarlate
Qui chuchote des mots terrifiants :
"Ton rêve se brouille et éclate".

Mais elle n'est qu'un souvenir
Qui se noie à travers les pleurs
Comme se brise le désir.

Ainsi arrivera son heure,
Sans qu'elle n'ait lut l'avenir
Tel une rose pour mourir.

Texte du jour

Comment expliquer que l'esprit torture l'âme en en faisant une naufragée ?
Les abimes qui nous entourent, restent incompréhensibles à notre perception. Les murmures nous oppressent. L'angoisse enserre notre cœur.

Le fou et l'assassin de Robin Hobb

Je continue sur ma lancée. Ce soir, je suis d'humeur lyrique. Je viens de finir ma lecture du premier volume de la nouvelle saga de Robin Hobb. La suite de la série "L'assassin royal".
Je ne pouvais pas rester de marbre et ne pas faire part de mon commentaire que j'ai posté sur le site de la fnac.

Je suis une inconditionnelle de Robin Hobb. J’ai lu toutes ses séries. Je ne pouvais pas ne pas me lancer dans la lecture de cette nouvelle saga. Il n’a pas été facile de renouer avec les personnages principaux de « L’assassin royal ». Ils m’ont fait vivre beaucoup d’émotions lors de la première saga alors j’étais méfiante. Que pouvait-il arriver de plus ? Ne serait-ce pas trop tiré par les cheveux ? Et finalement, voilà qu’ils ont vécu et vieilli. Ils nous entraînent à nouveau dans une panoplie d’émotions et de sensations. Ce ne sont plus exactement les mêmes qu’avant car ils ont évolués et c’est normal. Ils restent plus vivants que jamais. De nouvelles têtes arrivent… Est-ce la relève ? Trop tôt pour le dire, je n’ai lu que ce premier volume pour l’instant. J’hésitais, prise entre la crainte d’être déçue de ne pas retrouver mes favoris exactement comme je les avais laissés et en même temps je souhaitais de la cohérence et de la vie. Sentiments ambiguës. Finalement, je n’ai pas été déçue et je suis impatiente de lire le prochain tome. Pour ceux qui ont adoré « L’assassin royal », je ne peux que vous recommander cette nouvelle saga. Elle s’annonce palpitante !!!

Reprise d'activité...

Et oui, me voici de retour sur livejournal ! Je ne pensais pas reprendre mes publications mais j'ai récemment retrouvé des petits textes écrits à la va vite quand j'étais ado et je me suis dit que j'allais les partager avec vous. Ce n'est pas de la grande prose. C'est même très lugubre et déprimant. Je parle de choses qui n'ont rien en commun avec la vie que je menais à l'époque. Je tiens à le préciser parce que moi-même à leur relecture j'ai été assez surprise de l'univers dans lequel je me plongeais.
D'où me venaient ces idées ? Je n'en sais rien et même à l'époque je ne le savais pas. La plupart du temps je découvrais le matin ces mots gribouillés sur des bouts de papiers, à droite et à gauche. Je me levais dans la nuit pour écrire quand les mots et les phrases se pressaient dans ma tête et m'empêchaient de dormir. Je ne trouvais le sommeil qu'après les avoir expulsés sur du papier. J'étais le plus souvent dans une étrange transe, à moitié endormie. D'ailleurs, certains textes ne respectaient même pas les lignes de mes pages à carreaux ! Je ne me souvenais pas toujours d'avoir écris ces textes. Comme cela peut paraître étrange de contempler un court paragraphe rédigé de votre main mais dont vous n'avez pas le moindre souvenir de l'avoir écrit. Enfant, je faisais des crises de somnambulisme et me levais la nuit, descendais les escaliers et me plantais dans l'entrée jusqu'à ce que mon père me ramène au lit. Du coup, j'ai toujours considéré ces écritures nocturnes comme une sorte de somnambulisme. Encore aujourd'hui, il arrive que mon mari m'apprenne que nous avons discuté un peu pendant la nuit alors que je n'en conserve aucun souvenir... C'est une double vie :-)

Alors voilà, je trouve dommage de laisser ces textes dans mon vieux classeur d'anglais. J'ai commencé à les numériser mais quand on écrit c'est pour être lu. Je n'ai pas la prétention de me croire écrivain ni même douée pour l'écriture. C'est un travail long, difficile et qui demande beaucoup de rigueur. Je n'ai ni le temps, ni la patience pour m'imposer cet exercice. Peut-être un jour quand je serais plus mature. En attendant, je vais partager avec vous ces quelques modestes écrits. Un par jour.

Voici le premier. N'y voyez pas un ordre chronologique car je serais bien en peine de vous indiquer les dates.

Quand la peine vous inonde, que les morsures du temps se font plus oppressantes, que les joies restent infécondes et que votre cœur ne cesse de saigner, alors mieux vaut simplement ne plus exister.

Mes tweets

Tags:

Mes tweets

Tags:

Mes tweets

Tags:

Profile

crazydidi
crazydidi

Latest Month

April 2016
S M T W T F S
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Syndicate

RSS Atom
Powered by LiveJournal.com
Designed by chasethestars